Passionné, à l’écoute et expert, Olivier Simmat œuvre à donner une expression internationale au Musée d’Orsay. Il en assure depuis plus de 10 ans la direction des relations internationales et du développement. Conseiller auprès du Président, il travaille à l’accompagnement et au développement du public.

Majestueusement posé sur les bords de la Seine rive Gauche, le Musée d’Orsay constitue un des monuments phares de la vie parisienne. Cette ancienne gare de style 1900 a été transformée et réinventée en 1986 en Musée dédié à l’art du 19ème siècle. Cosmopolite, ouvert sur le monde, le musée possède la plus grande collection impressionniste et post-impressionniste au monde. Fonds exceptionnels, fond muséal unique, les mots peinent à décrire le trésor unique que constitue son patrimoine.

Mais qui dit patrimoine impressionnant ne dit pas forcément moment passionnant. Puisant sa vitalité dans celle de ses œuvres et de leurs créateurs, le Musée d’Orsay exprime dans toute sa force la vie de la création. Témoin essentiel du 19ème siècle, il se déploie aujourd’hui au 21ème siècle

Certes, l’impressionnisme constitue un mouvement artistique crucial de l’histoire contemporaine. Tels des visages familiers, ses chefs d’œuvre et ses artistes relèvent d’un véritable héritage universel et médiatique. Mais à l’échelle du temps, il constitue un bref moment. « Il n’y aura pas de nouveaux artistes mais de nouveaux publics. » Des publics qui sont donc à construire.

Parce que les chefs d’œuvre et les artistes transcendent le temps, Olivier Simmat emploie le sien à les faire voyager et connaître. À transmettre : faire rayonner cet héritage intact à travers les générations et les pays. À déployer : faire découvrir par delà les amateurs et les experts ces œuvres fragiles en les éclairant. À partager : faire apprécier, par delà les éclairés, le génie de cette révolution artistique.

En 2018, le Musée d'Orsay a cumulé les records. Son nombre de visiteurs ? 3,2 millions (+3%). Son exposition « Picasso. Bleu et rose » ? 670.667 visiteurs.  L’Orangerie, qui dépend aussi du M.O ? Plus d’un million de visiteurs en 2018. Un succès mondial : le Musée d’Orsay a été élu « musée numéro 1 » au monde, préféré même au MomA de New-York, par les Travellers Choice Awards de TripAdvisor, avec pour critères la qualité et la quantité des avis postés par les internautes du monde entier sur 12 mois (voyageurs de 2018).

Passion dynamique et déploiement stratégique, le MO voyage au cœur des nouveaux visiteurs petits et grands, pour séduire et faire connaître ses joyaux de Paris à l’international. Un succès taillé à force de projets, de pédagogie et d’innovation. Un succès qui découle surtout d’une vraie volonté, comme l’explique Olivier Simmat : « Le MO étant largement responsable de sa programmation et de ses choix artistiques, nous avons pu organiser de grandes expositions en France et à l’international. Nos œuvres voyagent partout, nous prêtons nos chefs d’œuvre à des musées étrangers. Nos expositions majeures circulent dans le monde entier, elles sont d’ailleurs conçues et produites aussi dans ce but. Nous avons des partenariats dans de très nombreux pays. »

Dans le circuit artistique parisien, le Musée d’Orsay se place dans le peloton de tête. Un public extrêmement varié et en renouvellement perpétuel, amateurs et découvreurs.

Un public jeune, qui s’initie à l’impressionnisme avec parents ou grands-parents. « Nous avons développé de nombreuses actions vers les publics jeunes pour leur faire découvrir et aimer l’art du 19ème siècle, pour les amener à comprendre comment la modernité provient de cette période. Nous avons ainsi formé et recruté de nombreux médiateurs, véritables conteurs qui accompagnent les visiteurs en mettant des mots sur les œuvres et sur cette période. L’accès au Musée est gratuit pour les moins de 27 ans. »

Un public international : les visiteurs de tous le pays se retrouvent sous les toits du MO. Les Japonais, par exemple, ont une passion pour l’impressionnisme. La fréquentation du public brésilien au MO Paris est de 3%. Au Brésil, alors que l’impressionnisme est enseigné à l’école, on n’en trouve pas dans les musées. « Nous avons organisé une grande exposition au Brésil en 2016  de Sao Paulo à Rio « Impressionnisme : Paris et la modernité », réunissant 85 chefs d’œuvre du Musée. »

Cette dynamique va de pair avec un vaste programme de restauration des œuvres et une politique de mécénat très active pour financer l’achat de nouvelles œuvres et la production des expositions en France et à l’étranger. Avec, chaque année, une exposition majeure comme Picasso en 2018.

Olivier Simmat conclut : « Le Musée d’Orsay est unique. Notre désir et notre objectif : faire rayonner et partager en France et à l’international notre passion pour cet art et nos œuvres. » Une passion communicative.

L’Hôtel de Lille vous propose de découvrir toutes les œuvres et les nouvelles expositions du Musée D’Orsay avec des visites et parcours « sur-mesure » conçus pour vous avec Isabelle Coquatrix notre historienne et conteuse de l’art.

Crédit photo : Nicolas Krief