Chargement
Hôtel de Lille Réserver Fermer Conciergerie

scroll
01.42.61.29.09 reservation@hoteldelille.com

Les artistes de l'hôtel

Saint-Germain-des-Prés est depuis toujours un véritable centre d'attraction pour les intellectuels et les artistes, de Saint-Exupéry à André Gide, des surréalistes à Alberto Moravia, de Vian à Sagan, d’Hemingway à Gainsbourg.

Parmi toutes ces personnalités, le choix de l’hôtel de la rue de Lille s’est porté sur quinze d’entre eux, par passion. Ils « occupent » ainsi chacun une chambre ou une suite de l’Hôtel, qui leur est dédiée. En consacrant ainsi ces personnalités qui ont fait la réputation de ce quartier et de Paris, nous sommes invités à découvrir leur univers, à entrer à notre rythme dans l’intimité de leur œuvre, à travers un choix d’objets, de meubles, de textes, de photographies originales spécialement rassemblés.

Ce faisant, ils deviennent les plus fameux guides qui soient pour découvrir ou redécouvrir les bonnes adresses de Paris.

François Truffaut

Enfant solitaire et perturbé, François Truffaut délaisse vite les bancs de l'école pour se consacrer à sa véritable passion : le cinéma.

Il devient critique de cinéma grâce à André Bazin, cofondateur des « Cahiers du Cinéma, puis franchit le pas en devenant un cinéaste reconnu pour être l'un des fondateurs de la Nouvelle Vague, mouvement esthétique marquant du cinéma des années 60 – 70.

Il réalise de nombreux films allant du très novateur “Les quatre cents coups” en 1959 au plus traditionnel “Le dernier métro” en 1980.

Patrick Modiano

Patrick Modiano est né en juillet 1945. Très tôt livré à lui-même, il entretient des rapports privilégiés avec son jeune frère Rudy, qui disparaît à l’âge de dix ans. Ce drame hantera son œuvre.

Il se consacre directement à l’écriture après le baccalauréat, introduit dans les milieux littéraires par l’écrivain Raymond Queneau.

Dès son premier roman sur l’Occupation, La Place de l’étoile paru en 1968, il poursuit une quête d’identité à travers un passé douloureux ou énigmatique qu’il perpétuera dans une vingtaine de romans et de recueils de nouvelles parus chez Gallimard, Patrick Modiano a reçu le prix Goncourt en 1978 et le Nobel de littérature en 2014.

Marguerite Duras

Née en 1914 à Saïgon et décédée à Paris en 1996, Marguerite Duras est une réalisatrice, écrivain et scénariste française qui a marqué le genre romanesque par son écriture.

Pionnière du nouveau roman, elle écrivit dans les années 60 des œuvres dans lesquelles les éléments formels sont réduits au minimum, les protagonistes insaisissables, l'intrigue remplacée par une succession de détails, et dont les traits essentiels sont les silences, les hésitations et les non-dits.

Après avoir été scénariste et dialoguiste pour le cinéma, elle tourne également ses propres films. Son plus grand succès populaire arriva en 1984 avec « L'amant » récompensé du prix Goncourt.

Juliette Gréco

Après la seconde Guerre mondiale, Juliette Gréco découvre l'exaltation intellectuelle et artistique de la Rive gauche et devient rapidement la muse de Saint-Germain-des-Prés.

Elle fait partie du mouvement existentialiste qui, entre poésie et philosophie, écoute du jazz dans les caves du quartier. Juliette Gréco chante les textes de son entourage intellectuel, ceux de Boris Vian et Jean-Paul Sartre, tandis qu'elle tombe amoureuse de Miles Davis.

Dans les années 1960, elle tient le rôle principal d’une série de télévision française « Belphégor » qui la consacre. La dame élégante et mystérieuse habillée de noir interprète toujours de magnifiques textes de poètes contemporains.

Françoise Sagan

Françoise Sagan dont le patronyme est emprunté à un personnage de Proust, naît un 21 juin 1935 dans une famille d’industriels aisés du nom de Quoirez.

Elle est la benjamine : une sœur, Suzanne, et un frère, Jacques, sont de 11 et 8 ans ses aînés. Elle passe son enfance dans le Lot et dans le Dauphiné où son père dirige une usine pendant la guerre.

À l’âge de dix ans, elle voit dans un cinéma de quartier un film sur les camps de la mort. Les images des corps sans vie ne cesseront de l’obséder. Sa scolarité est mouvementée ; elle fait preuve très tôt d’une forte indépendance d’esprit et d’un sens de l’humour qui transparaîtra dans son écriture.

Ernest Hemingway

Ernest Hemingway était en premier lieu un journaliste, qui fut conducteur d'ambulance durant la première guerre mondiale et qui fut blessé en Italie.

Par la suite, son goût pour l'aventure l'a amené à être correspondant de guerre pendant la Guerre Civile Espagnole et la Seconde Guerre Mondiale.

Alors qu'il travaillait encore comme journaliste, il publia des romans littéraires et des recueils de nouvelles dans un style très direct et littéral, comme "In Our Time" en 1925, "A Farewell to Arms" en 1929, "For Whom the Bell Tolls" en 1941 , et "The Old Man and the Sea" en 1952.

Henry Miller

Henry Valentine Miller est un romancier et essayiste américain. En 1924, il rencontre June qui sera sa seconde épouse, sa muse. Son œuvre est marquée par des romans largement autobiographiques, dont le ton conjugue à la fois désespoir et extase.

À partir de 1930, il s'installe à Paris pour dix ans, période pendant laquelle il rédige trois romans Tropique du Cancer, Printemps noir et Tropique du Capricorne, qui seront interdits aux États-Unis en raison de leur caractère pornographique.

Fuyant la guerre, il se rend en Grèce sur l'invitation de Lawrence Durrell avant de rentrer en Californie ou il se retire jusqu'à sa mort, en 1980 à Pacific Palisades.

Son œuvre, souvent jugée scandaleuse, a exercé une influence considérable sur ses contemporains et notamment les écrivains de la Beat Generation.

Miles Davis

Compositeur et trompettiste américain (Illinois, 1926 – Californie, 1991), Miles Davis est considéré comme l’une des figures centrales de l’histoire du jazz.

Musicien caméléon, il n’a eu de cesse de se renouveler et son nom est ainsi associé à toutes les grandes évolutions du jazz moderne : le be-bop, le jazz cool, le hard bop, le jazz modal et le jazz rock.

Son jeu à la trompette se caractérisait par une grande sensibilité musicale et un son feutré, fragile, embrumé par l’utilisation de la sourdine Harmon.

Raymond Queneau

Raymond Queneau (1903-1976) est un romancier, poète, dramaturge français, cofondateur du groupe littéraire Oulipo. Classé d'emblée parmi les auteurs modernes, il n'en reste pas moins un écrivain insaisissable.

Ayant traversé le surréalisme, la littérature engagée et le Nouveau Roman sans jamais s'être plié à une seule de ces modes, il a imposé un style original qui allie fantaisie malicieuse et poésie.

En 1933, la parution de son premier roman, le Chiendent, marque l'entrée en littérature de Queneau.

Le succès de Zazie dans le métro en 1959, consacre l'originalité du style, à la fois corrosif et inventif, mêlant avec vivacité la caricature, les trouvailles phonétiques et la satire malicieuse.

Jacques Prévert

En 1922, Prévert forme avec Desnos, Aragon, Arthaud et le leader André Breton, le mouvement des surréalistes. Il l'a quitté en 1930 et a fondé la troupe de théâtre Octobre. Ses retrouvailles avec le musicien Joseph Kosma seront importante.

Avec son frère Pierre, il réalise des scénarios poétiques pour le cinéma. Cela se traduira par "Plateforme des brumes",  “Visiteurs de l'après-midi”, “Enfants du Paradis” entre 1935 et 1946. Il écrivait des poèmes pour Juliette Gréco, Montand ... ils leur mettent de la musique.

Les mots apparaissent en 1945 et connaissent directement un grand succès. Ses poèmes sont sur toutes les lèvres.

Boris Vian

Boris Vian (1920-1959) intègre l'École centrale et devient ingénieur en 1942. Passionné de jazz, il se fait connaître comme trompettiste dans les clubs de Saint-Germain-des-Prés, rédige des articles musicaux, écrit plusieurs centaines de chansons à succès et devient célèbre avec le roman sulfureux "J'irai cracher sur vos tombes".

Vian est influencé par le mouvement existentialiste auquel il contribue au sein de la revue de Sartre les Temps modernes, s'intéresse à la "Pataphysique" sous l'influence d'Alfred Jarry Boris Vian meurt d'une maladie cardiaque après avoir publié de nombreuses œuvres à succès : chansons, poèmes, scénarios, nouvelles et romans, dont l'Ecume des jours et l'Arrache-Cœur.   

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

Elle : Simone de Beauvoir... Un nom qui résonne toujours dans la mémoire collective, qu'on associe au Deuxième sexe, son écrit phare. Cette femme de lettres philosophe est très tôt apparue comme une fervente défenseure de la cause féminine. Engagée politiquement et ardente avocate de l'existentialisme, elle a milité pour les femmes, par son mode de vie comme par son œuvre.

Lui : De trois ans l'aîné de celle qu'il appelait le Castor (beaver en anglais, très proche de Beauvoir), Jean-Paul Sartre est tout aussi philosophe, romancier, et essayiste que sa partenaire. Cet intellectuel s'engage également sans demi-mesure dans les combats politiques de son époque. Il demeure l'une des figures emblématiques de la pensée française du XXe siècle.

Eux : Beauvoir et Sartre ont partagé pendant plus de 50 ans leur vie et leurs idées, s’inspirant mutuellement et collaborant de manière fructueuse. La liberté est restée le maître-mot du couple, et le binôme est aussi célèbre pour son alchimie intellectuelle et affective que pour les aventures que chacun a pu expérimenter de son côté...

Louis Aragon

Louis Aragon (Paris 1897 - 1982) est poète, romancier et journaliste, connu pour son engagement et son soutien au Parti communiste français. Avec André Breton, Paul Éluard, Philippe Soupault, il fut l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme.

Sa poésie est inspirée par l’amour qu’il voue à son épouse, Elsa Triolet. Aragon, c’est aussi le poète de la résistance au nazisme, au même titre que Robert Desnos, Paul Eluard, Jean Prévost.

À partir de la fin des années 1950, nombre de ses poèmes ont été mis en musique et chantés (par Léo Ferré et Jean Ferrat notamment), contribuant à faire connaître son œuvre poétique par un large public.

C’est à la mort d’Elsa Triolet qu’en 1970, qu’Aragon affiche son homosexualité.

Albert Camus

Albert Camus (1913, Saint-Paul de Mondovi, Algérie – 1960, Villeblevin), fait partie des hommes de Lettres qui ont marqué le XXe siècle, à la fois un écrivain, dramaturge, essayiste, journaliste et philosophe français.

Il est notamment connu pour ses idées humanistes fondées sur la prise de conscience de l'absurdité de la condition humaine et ses prises de positions politiques. C'est également le neuvième français à avoir obtenu le Prix Nobel de littérature en 1957.

Le 4 janvier 1960, Albert Camus meurt brutalement dans un accident de voiture avec Michel Gallimard, le neveu de l'éditeur Gaston Gallimard.

Serge Gainsbourg

Dans Gainsbourg (Paris 1928-1991), il y a tout. La poésie, l'humour, la provoc, le désespoir, l'amour, le sexe, l'alcool, les femmes, le beau et le laid à la fois. Et puis, il y a le jazz, la java...naise, le reggae, le rock, le funk... Du "Poinçonneur des Lilas" à "Love on the Beat", lui qui voulait devenir artiste peintre, s’est rendu célèbre en tant qu'auteur, compositeur.

Ses débuts sur scène se font en première partie de Brel ou de Gréco, il écrit ensuite des chansons pour Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Jane Birkin bien sûr, avec qui il a une fille Charlotte Gainsbourg en 1971.

Pendant dix ans, Jane et Serge forment un couple très médiatique. Dans les années 1980, le personnage de "Gainsbarre", poète maudit mal rasé et alcoolisé, forge une autre facette de sa légende.